37e FIFA : les arts de la scène sous les projecteurs

Le festival revient pour une 37e édition du 19 au 31 mars proposant près de 200 films provenant de 40 pays. La programmation explore les thématiques de l’art engagé, l’art et la science, l’histoire et la culture et la musique et la danse. Petit tour d’horizon de quelques propositions qui font honneur aux arts de la scène sous toutes ces formes.

Les amoureux de Michel Tremblay et de son œuvre seront ravis. Dans le cadre du 50e anniversaire du Théâtre d’Aujourd’hui, le FIFA présentera pour la première fois la captation du spectacle Belles Soeurs  au Monument National. La distribution originale du spectacle se retrouvera au complet pour souligner l’anniversaire de la pièce qui a aussi 50 ans!

Le documentaire True warriors – Against the fear nous provient d’Allemagne et revient sur les événements du 11 décembre 2014 à Kaboul. Alors qu’une troupe de théâtre monte sur scène pour raconter les émotions vives qui surviennent à la suite d’un attentat suicide, un adolescent se fait exploser en pleine salle, effaçant ainsi les lignes entre la scène et le réel. Le film est basé sur des témoignages et traite par la même occasion les difficultés rencontrées par la scène théâtrale afghane.

Image_Une_joie_secrete-02
Une joie secrète. Photo: Jérôme Cassou

Une joie secrète de Jérôme Cassou s’attarde aussi sur un événement traumatisant. Le réalisateur suit la chorégraphe Nadia Vadori-Gauthier qui en 2015, après les attentats contre Charlie Hebdo lance le projet Une minute de danse par jourUn acte de résistance et de poésie qui utilise la danse comme une réponse lumineuse.

Claude Hamel nous fait visiter dans son documentaire Territoire Ishkueu, Territoire femme, l’univers de huit femmes conteuses à travers des prestations. Celles-ci ont été filmées dans le cadre du festival Contes et légendes Atalukan de Mashteuiatsh au Saguenay.  On va à la rencontre de l’oralité, de la langue ancestrale, des récits, des chants et des traditions.

01_BHPM
Brèves histoires de pierres muettes. Photo: Steeve Desrosiers

Inspirée de deux pierres sculptées par l’artiste Bruce Parsons, Brèves histoires de pierres muettes est une rencontre entre la danse et l’image. La chorégraphe Jeanne Renaud a réuni pour cette aventure les interprètes Louise Bédard, Marc Boivin et le vidéaste Mario Côté. Le court-métrage nous présente une poésie qui se dévoile à travers une chorégraphie mémorielle et le dialogue avec le silence de ces pierres.

Parmi les portraits d’artiste cette année, on retrouve la célèbre danseuse espagnole de flamenco La Chana et Colette en littérature.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s