Théâtre du futur : Du divertissement politisé

Le théâtre du futur se compose de trois diablotins (Olivier Morin, Guillaume Tremblay et Navet Confit) qui s’amusent à jouer avec l’inconscient collectif et placer les travers de la société sous la loupe. Dans leur nouvelle création, les secrets de la vérité, ils traitent de l’ère des faits alternatifs, des conspirationnistes et du règne de l’opinion.

Comparativement à leur précédente trilogie du futur (2017), ici, on déconstruit le fil narratif, ce qui crée le morcellement d’une panoplie d’informations et qui aboutit à une confusion voulue et risible. C’est en donnant vie à notre néo-mythologie collective que Le théâtre du futur réussit à s’emparer d’un discours satirique sans avoir à tomber dans la simple parodie.

Les secrets de la vérité donne corps à des personnalités publiques marquantes comme Elon Musk (créateur de SpaceX et de Tesla) ou son prédécesseur Jésus, afin de démontrer à quel point notre perte de repères collective nous porte vers la sacralisation de tous les discours qui pourraient nous permettre de découvrir le prochain messie.

Est-ce un hasard que Cindyne Bournival, « citoyenne lambda », issue d’une classe sociale moyenne et endettée de plusieurs milliers de dollars rêve qu’elle couche avec Jésus et qu’il la met enceinte ? Et si Elon Musk entendait son histoire dans les médias et décidait d’acheter ses enfants ? Comment distinguer, tout au long de la représentation, ce qui est vrai de ce qui est faux ?

Les Secrets de la verite_Josee Lecompte-6056

© Josée Lecompte

Brouiller la compréhension

On assiste à un mélange des époques, des histoires (avec un grand et un petit H), des sujets et des formes théâtrales. Ce brouillement agit sur le spectateur d’une manière radicale qui rappelle le sentiment de manque de clarté, d’incompréhension que provoque la pluralité d’informations alternatives auxquelles on s’expose chaque jour. Où trouver la vérité ? À un rythme effréné, on passe d’une saynète à une autre, on nous projette une multitude d’images à propos d’extraterrestres, de montages de magazines avec en couverture des personnages de la pièce ou mon préféré : une alternance de photos entre PKP, PFK et JFK.

Spectateur actif

 Si cette surabondance peut paraître nuisible pour l’appréciation du spectacle, on se doit d’être admiratif devant l’efficacité comique et divertissante de la proposition. Même avec le chaos d’idées, le coq-à-l’âne continuel devient une convention et chaque nouvelle information se déguise en punch line efficace. Évidemment, il faut accepter de se laisser prendre au jeu, mais si jamais votre esprit se révèle être un peu moins ludique, on annonce même, dès les premiers balbutiements du spectacle, qu’au final, il n’y a rien à comprendre. Une fois cette information acceptée, on peut retourner à nos vieilles habitudes, rester là, à ne rien faire et juste se divertir.

Mais pour ça, il faudrait croire que regarder ne signifie pas agir. Il serait très difficile de rester passif devant la multitude de lieux et codes communs offerts au public afin de stimuler son esprit. On nous présente les dommages collatéraux de notre « évolution », mais dans le futur. Voilà un miroir de nos enjeux actuels, exagéré au point que notre perte de sens collective donne lieu à un pêle-mêle absurde et incontrôlable d’informations. Difficile de ne pas se sentir concerné !

 

Les secrets de la vérité
Texte: Olivier Morin et Guillaume Tremblay. Mise en scène: Olivier Morin. Musique: Navet Confit. Interprétation: Francis-William Rhéaume, Milène Leclerc et François Ruel-Côté. Théâtre aux Écuries. Jusqu’au 28 avril. 

Auteur : Steave Ruel

Acerbe, irrévérencieux, satirique, ironique, sarcastique et cathartique sont mes adjectifs préférés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s