Bâtardes: Trouver son identité

CL9A1024
© Jules Bédard

Spectacle atypique, Bâtardes de Jade et Chloé Barshee présenté au MAI (Montréal, arts interculturels) jusqu’au 24 mars par le Théâtre Everest, nous plonge dans la profonde quête identitaire de deux sœurs tibéto-québécoises. Regard sur une pièce à la fois touchante et humoristique.

Les deux sœurs dans la vingtaine grandissent au Québec avec un père tibétain et une mère québécoise. La difficile cohabitation entre ces deux cultures au sein de l’existence propre à chacune est au cœur de ce spectacle écrit par l’une d’entre elles, Jade Barshee. Malgré quelques réflexions imaginaires, le spectateur assiste donc à un récit basé sur des faits réels.

Dans un décor sombre constitué d’un mur gris amovible projetant des archives vidéographiques de la famille des deux sœurs, une bête, jouée par Mathieu Beauséjour, portant un costume rappelant une sorte de yéti coloré, entre en scène. Cette figure, symbole de leur origine tibétaine, reviendra maintes fois, car elle incarne la représentation du malaise de n’être jamais complètement soi-même, un peu comme si la bête ne pouvait s’exprimer librement. Empêtrer dans une culture différente de la sienne, la bête ressort de temps à autre et devient un allié important ou un ennemi à abattre selon les situations vécues.

Après avoir sauté à la corde à danser, les sœurs Barshee, nous expliquent la provenance de leurs questionnements identitaires. En utilisant l’exagération et la répétition, les actrices font bien comprendre aux spectateurs ce qu’elles ont pu vivre au cours de leur jeunesse. Des phrases stéréotypées telles que: «Es-tu chinoise ? » ou « Tu es belle pour une asiatique » nous rappellent comment les mots, les plus anodins, affectent les individus. En revanche, les deux soeurs ne se laissent pas abattre par ces préjugés. Au fur et à mesure nous réalisons qu’elles ont décidé d’aborder leurs questionnements de façon amusante, notamment lorsqu’elles nous expliquent les différents types de momos, un mets typique du Tibet.

CL9A0969
© Jules Bédard

Quelques moments touchants surviennent durant la pièce dont celui où elles discutent de leurs expériences de la grève étudiante de 2012 et du sort des Tibétains, dont plusieurs meurent en réclamant l’indépendance du Tibet durant cette même année. En voix hors-champ, une femme récite les noms de 85 tibétains morts seulement au cours du mois de mars 2012. Pourtant fières du mouvement étudiant, les deux se questionnent sur l’engagement social et jusqu’où elles iraient pour défendre la cause. S’ensuit le désir de comprendre davantage la cause tibétaine. Ainsi, bon nombre d’interrogations sans réponse parsèment la pièce. Par contre, les deux dernières scènes laissent entrevoir une certaine acceptation de cet état perpétuel de questionnements.

Au final, le récit s’avère excessivement calqué sur leur propre réalité. À l’aide d’archives vidéographiques de leur famille, de leurs anecdotes d’un voyage au Tibet où elles ont pu rencontrer le Dalaï Lama et de leurs propres perceptions sur différents événements, nous assistons davantage à une présentation orale qu’à un exercice théâtral. Les meilleurs moments surviennent lorsque les deux nous expriment leurs états profonds quant à cette quête identitaire.

Le réalisme de la pièce accompagné de plusieurs moments ludiques entraîne le spectateur dans l’univers particulier de Jade et Chloé. Toutefois, l’aspect pédagogique, une longue scène sur l’histoire du Tibet entre autres, coupe trop franchement les émotions. On aurait aimé un peu plus de ces courts moments poétiques qui vont et viennent durant le spectacle. Malgré cela, nous soulignons une pièce très actuelle ponctuée de profondes réflexions et le courage des deux comparses de venir témoigner personnellement de ces questions intimes.

Bâtardes
Texte: Jade Barshee. Mise en scène de Jade et Chloé Barshee. Avec Mathieu Beauséjour,  Chloé Barshee et Jade Barshee. Une production de Théâtre Everest. Au MAI jusqu’au 24 mars.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s