On a tous soif de quelque chose 

Vodka-croissant et Le bonheur sont présentés en programme double dans le cadre du OFFTA jusqu’au 6 juin. La première proposition nous parle de désir, tandis que la seconde puise dans le matériau du bonheur, pour une soirée qui passe sans qu’on s’en aperçoive. 

Vodka1_ChloeePoirierSauve© Chloé Poirier Sauvé

C’est une première étape de travail de Vodka-croissant qu’on a l’occasion de voir, peut-être l’unique fois dans cette forme, dû au fait que l’œuvre est encore en construction. C’est l’une des préoccupations du OFFTA que de permettre aux artistes de se livrer sans pression avec leurs premiers jets devant un public curieux. De tester leur matériel, voir quel chemin mérite d’être emprunté. Nous sommes un peu les cobayes, les premiers regards.

La dramaturge Ève Pressault et son équipe explore dans cette courte pièce le désir selon les théories élaborées par le philosophe Gilles Deleuze dans la foulée de mai 68. Il publiait en 1972 L’Anti-Œdipe, co-écrit avec Félix Guattari. Pour eux, le désir se conçoit comme un investissement immédiat de la réalité sociale au delà du concept du manque et de l’interdit.

Dans Vodka-croissant, une femme et un homme sont sur scène. Entre eux une table, comme l’image d’un éloignement entre eux, chacun prisonnier de leur bulle, relié seulement par le manque qu’ils ont l’un de l’autre, éprouvent l’un pour l’autre. La femme regarde un film sur son IPAD, tandis que l’homme en peignoir,  s’apprête à se livrer à un exercice de cuisine en suivant une vidéo de recette. La femme parle, par-dessus les dialogues du film, l’homme par-dessus son émission de cuisine. Ils ont soif l’un de l’autre.

Ils finiront par se rejoindre en silence, se donnant dans une sorte d’auto-consumation avec l’image très frappante de leurs corps à moitié nus sur la table. Il est encore trop tôt pour saisir les directions que la version finale du spectacle prendrait, mais il reste difficile d’illustrer des théories. Pour le moment, la proposition navigue encore autour de l’image « Je désire ce que je n’ai pas ». La vision deleuzienne va sûrement prendre plus de place, car elle rejette cette conception négative du désir, mais pointe plutôt vers la façon dont ce sentiment construit nos relations sociales.

Vodka2© Chloé Poirier Sauvé

Le bonheur ou les 6 façons de ne pas y accéder. C’est le titre de remplacement que nous propose François Bernier pour cette pièce documentaire sur notre rapport au bonheur, la complexité de définition de celui-ci et les multiples maux de tête qu’il nous donne.

Le spectacle est participatif, dynamique et ressemble drôlement à un show d’humour qui pique là où il faut. Avant le début des représentations, les acteurs vêtus de chandail jaunes ont circulé parmi les spectateurs en leur faisant répondre un sondage. Des questions qui ont servi à des fin de statistiques durant le spectacle.

Ces comédiens incarnent plusieurs rôles. Au premier plan, on a ce groupe d’amis qui semblent aux prises comme on le dirait, avec les malaises de notre temps. Ils interprètent aussi des figures que l’on retrouve dans notre société moderne où le bonheur est devenu une marchandise. Auteurs de livre de bien-être, coach personnel, motivateur. Dans le propos, on ressent un peu cette dictature du bonheur que la journaliste Marie-Claude Élie-Morin explorait dans son documentaire. Il suffit de le vouloir dit-on. De faire un peu d’effort. De choisir le bon cours de yoga, la bonne épicerie bio, le bon pourcentage de vie que tu investis dans cette quête.

Vous ne trouverez pas la clé pour aller mieux dans ce spectacle. Vous verrez, entendrez des histoires communes, imparfaites. Des histoires où les gens meurent. Où ceux qui restent meurent par en dedans. Il s’agit d’un portrait d’une société où la solitude est une habitude qu’on déguise sous cette machinale réponse. Ça va. En espérant que quelqu’un y décèle le mensonge.

© Photo de couverture David Ospina

Vodka-croissant + Le bonheur 

5 et 6 juin, Théâtre La Licorne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s